URBEX

soon…

URBEX

Au sens strict l’exploration urbaine consiste à aller explorer des lieux construits par l’être humain, en dehors des sentiers battus. Il s’agit donc soit d’explorer des lieux abandonnés, interdits au public ou bien encore en dehors des horaires d’ouverture normaux.

Au delà de l’exploration, ce mouvement, qui a pris naissance dans les années 80, offre bien souvent une approche artistique de l’expérience par un travail photographique mettant en scène le lieu seul ou bien une création artistique dans le lieu (lumières, installations, modèles photo etc).

Devenu un phénomène de mode dans les années 2000, l’Urbex souffre de plus en plus du non respect de certains pratiquants, non respect du secret couvrant la localisation des lieux, mais également dégradation des lieux eux mêmes.

CARPé se positionne comme un facilitateur de création et d’exploration autour du corps. Or le rapport entre le corps humain et l’espace urbain aménagé par l’être humain est une source inépuisable d’exploration. Inscrire le corps humain dans un espace construit par lui pour en rechercher les harmonies comme les violences. Faire du paysage urbain tour à tour une toile de fond, un contrepoint ou un personnage principal.

Il est donc naturel pour CARPé d’utiliser cet outil, dans un travail photographique tout comme dans d’éventuels workshops ou installations performatiques.[/one_half_last]